Beauté

Les hydrolats Aroma-Zone : mon nouveau secret beauté

Bonjour tout le monde ! On se retrouve ce matin pour parler de beauté et surtout de la nouveauté qui a débarqué dans ma salle de bain depuis l’été dernier : les hydrolats Aroma-Zone.

Pour celles qui arriveraient maintenant sur le blog, depuis quelques temps, j’ai modifié ma routine capillaire en passant aux poudres ayurvédiques Aroma-Zone, et lors de ma dernière commande, sur les conseils de ma meilleure amie, j’ai décidé d’essayer les hydrolats proposés par le site.

J’ai eu la chance de découvrir les hydrolats ou eau florale lors de la première récolte d’Hélichryse Naturactive.
Pour simplifier le schéma, lors que l’on distille une plante dans un alambic, les matières premières sont emportées avec la vapeur d’eau et le distillat obtenu est composé d’huiles essentielles (au-dessus) et d’eau de distillation ou hydrolat (dessous).
Je ne le savais pas avant ça, mais c’est comme ça que l’on obtient l’eau de rose, l’eau de fleur d’oranger…
Et sur Aroma-Zone, on trouve un très joli nombre d’hydrolats à notre disposition. Comme j’avais envie de tester des choses pour prendre soin de ma peau à imperfection, j’ai opté pour l’hydrolat de lavande et l’hydrolat de pamplemousse.
J’avais pu le sentir avec l’hydrolat d’Hélichryse chez Naturactive, l’odeur est parfois un peu éloignée de celle de l’huile essentielle. Pour le dire franchement, celui d’Hélichryse ne sentait pas super bon, et son goût était vraiment particulier.
Sachant ça, j’étais « prête » à affronter les senteurs de ma commande. Et heureusement. L’hydrolat de lavande sent mauvais. J’ai beau être indulgente, mais il faut bien appeler un chat « un chat », celui de pamplemousse est beaucoup plus supportable (tellement qu’en fait j’en utilise même dans mon fer à repasser pour parfumer légèrement mon linge).
Par chance, leurs odeurs ne restent pas une fois qu’on les applique sur la peau, mais leurs effets sont époustouflants.

Depuis le mois d’août, j’utilisais l’hydrolat de Lavande pour nettoyer ma peau. Dès les premières semaines, j’ai pu voir son efficacité sur mon visage : grain de peau plus fin, peau douce, plus nette. Et ces effets ont continué. Depuis cet été, je n’ai plus un bouton et ma peau est plus jolie (sauf quand les microbes s’invitent où là c’est la cata totale). Quand ma bouteille s’est terminée, j’ai voulu voir si celle d’hydrolat de pamplemousse était aussi efficace. Le résultat est là, mais je ne suis pas aussi convaincue qu’avec la première.
En décembre, quand ma deuxième bouteille s’est terminée, j’ai passé une nouvelle commande où j’ai craqué pour l’hydrolat de cassis, celui de fleur d’oranger (qui sent bon et que j’utilise en cuisine et dans mon fer à repasser pour parfumer le linge), l’hydrolat d’Ylang-Ylang et celui d’arbre à thé. Depuis quelques jours, j’utilise ce dernier pour parfaire le démaquillage et réveiller ma peau en douceur le matin et je sui absolument conquise par son effet. Il marche vraiment très très bien sur les peaux à problèmes. Je pense d’ailleurs en racheter un petit stock lorsqu’il sera fini.

Avec le recul, quand je vois toutes les lotions que j’ai pu utiliser tout au long de ces années, toutes étaient « bien », plus au moins douces, mais aucune n’arrive aux effets de ces hydrolats. Moins « chimiques » que ces lotions, ultra doux à appliquer, ils prennent soin de la peau (je n’ai jamais eu de réaction allergique, pas de picotements ou de sensation de peau qui tire après application) et sont d’une efficacité redoutable en très peu de temps. Bref, une fois de plus, petit à petit des produits de beauté plus « green » arrivent à la maison et montrent que l’on peut obtenir de super effets sans forcément utiliser des choses trop trafiquées.

Et vous les filles, vous connaissez ces hydrolats ?

Article précédent Article suivant

Vous devriez également être intéressé par

Pas encore de commentaires

Laisser un commentaire

Time limit is exhausted. Please reload the CAPTCHA.