Bilan-aquabike-Charonbellis
Melting-pot

L’aquabike : mon bilan après 2 ans

Après le tri massif, à la maison, la rentrée est également synonyme de bilan. Et surtout du bilan sportif de l’année passée. Au mois d’août, j’ai fêté mes 2 ans d’aquabike, et l’heure de faire le point sur les résultats a sonné !

Pour celles qui ne connaitraient pas ce sport, je vous invite à lire mon billet précédent juste ici.

L'aquabike, mon bilan après un an - Charonbelli's blog lifestyle Toulouse

Une fois de plus cette semaine, on a pu voir que la rentrée rimait avec « bonnes résolutions » : alors que pendant les vacances l’affluence était moindre, cette semaine l’espace s’est considérablement réduit dans la piscine.
En voyant celles qui venaient pour la première fois, j’ai réalisé le chemin parcouru pendant ces deux années.

Vélo aquabike - Charonbelli's blog lifestyle

Tout d’abord sur le plan psychologique : comme je le disais l’année dernière, les cours se passent toujours dans la joie et la bonne humeur. Pendant 45 minutes, il n’y a que la voix du coach qui compte (c’est pas Dieu qui te parle mais presque… Parce que si tu ne suis pas, les sanctions tombent : on remet quelques minutes la chanson, ou tu peux avoir des pompes à faire). Et tu le suis dans tout ce qu’il te demande. On a beau sentir que toutes les fibres musculaires sont en feu, c’est pas grave, on sert les dents, on regarde la fille d’à côté qui en bave autant, et on pédale encore plus. Pour notre plus grand bonheur naturellement.
Même si j’en ressors toujours aussi hs, je ne me sens jamais aussi bien que les soirs où j’ai ma séance de sport (en gros dans ma tête j’ai l’impression d’être au moins comme Gisèle Bündchen) (sauf que je sais que c’est que dans ma tête hein^^). A chaque fois, j’ai l’impression de repousser mes limites et ce petit bonheur est ma plus grande fierté ! Je sais que ça fait un peu « folle », mais j’assume totalement. Pour comprendre tout ça, il te faut essayer tout simplement (il faut bien avoir des trucs bizarres de temps en temps !).
Sur tous les coach qui font les cours dans ma salle, j’ai trouvé celui qui a le rythme qui me convient le mieux, qui me motive le plus (je ne résiste jamais aux sirènes du genre « je sais que ça brûle mais si voulez changer vos jambes, c’est maintenant que ça se passe ». Tout au long de l’année, j’ai remarqué que cette phrase magique arrivait à me faire oublier la douleur. Comme quoi, tout est peut-être dans la tête ^^)… et rien que pour ça, je ne suis pas prête de m’arrêter de pédaler !

Bilan-aquabike1-Charonbellis

Puis sur le plan physique. Alors je le dis, et je le redis, je ne fais pas de sport pour maigrir. J’y vais d’abord pour me détendre, me muscler et surtout avoir un corps plus ferme.
L’année dernière, j’avais expliqué à quel point j’avais vu mon corps se transformer (passer de simples séances de piscine ou de marche à « ça », ça fait toute la différence).
Jusqu’à cet été, je n’ai fait qu’une séance/semaine, en juillet j’ai du faire une pause à cause de mon orteil fou et depuis le 15 août j’ai repris de façon intensive avec 2 séances/semaine. Alors que le résultat de la première année s’est maintenu, je dois reconnaitre que depuis que j’ai augmenté le rythme, les effets sont vraiment plus visibles. Cet été, malgré la chaleur, je n’ai pas eu de problème de jambes lourdes. J’avais remarqué l’année dernière que ce problème s’était atténué, mais je ne pensais pas qu’il disparaitrait.
J’ai également le corps beaucoup plus ferme qu’avant forcément : des jambes affinées, un ventre plus plat, une taille plus marquée (sans forcément faire de régime…). Concrètement depuis l’année dernière je n’ai pas maigri. Au contraire, j’ai même pris 2 kg mais ces petits kilos ne me gênent pas puisque je ne les sens pas, je ne les vois même pas puisque je rentre aussi bien dans mes affaires qu’avant. On me disait que le muscle pesait plus que le gras, serait-ce vraiment le cas ?? Il faut dire que pendant le cours, je ne me ménage pas, au contraire ! A force d’entrainement, je sens que j’ai beaucoup plus de résistance. L’année dernière par exemple j’avais du mal à faire les abdos sur le vélo, cette année, j’ai réussi à faire l’ange sur mon vélo c’est-à-dire franchir le cap du « gainage bras et jambes en l’air sur la selle » (je vends du rêve en écrivant ça !!) (et OUI, ça brûle énormément au niveau des abdos, mais bon, on est prête à tout pour avoir le ventre plat !).

Mon objectif pour cette nouvelle année sera simple arriver à faire des abdos en faisant l’ange ! A condition de 2 séances/semaine si j’ai le temps, je me dis que tout ça sera possible ! Car oui, l’accro au sport que je suis devenue a déjà re-signé pour une année de plus !

Et toi, tu fais un sport particulier ?

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Article précédent Article suivant

Vous devriez également être intéressé par

Pas encore de commentaires

Laisser un commentaire

Time limit is exhausted. Please reload the CAPTCHA.