J'ai testé Clover le nouveau restaurant de Jean-François Piège - Photo à la Une - Charonbelli's blog mode
Cuisine

J’ai testé Clover le nouveau restaurant de Jean-François Piège

Pendant les vacances, j’ai eu la chance d’aller découvrir le nouveau restaurant de Jean-François Piège : Clover.

Situé en plein cœur de Saint Germain des Près, ce petit bijou de la restauration est une adresse très intimiste. Depuis la rue, on n’imagine pas qu’il se cache derrière l’une des portes. Quand on cherchait l’entrée, à un moment j’ai même cru que l’on n’était pas au bon endroit.
Le restaurant est tout petit, 40m2 seulement pour ce couloir de grand chef. Les tables y sont disposées en enfilade, avec une vue directe sur la cuisine.

J'ai testé Clover le nouveau restaurant de Jean-François Piège - Charonbelli's blog mode et beauté

Quand j’étais plus jeune, j’ai découvert la cuisine ouverte dans l’Aile ou la Cuisse, dans la scène où Louis de Funès est au restaurant japonais. Comment oublier les morceaux de calamars qui dansent autour de la table de cuisson ?!
Puis en grandissant, j’ai commencé à faire de chouettes restaurants reprenant ce concept, et je suis tombée follement amoureuse de la cuisine ouverte grâce à L’Atelier de Joël Robuchon à Londres.

Et le néo-restaurant de Jean-François Piège vient de s’ajouter à cette liste. Pour moi, rien n’est plus joli que le ballet des cuisiniers qui s’activent derrière les fourneaux pour sortir une assiette somptueuse.
En faisant quelques recherches pour ce billet, je suis tombée sur des articles où l’on expliquait que le restaurant avait été pensé par le couple Piège et que la décoration avait été faite pour que l’on sente les origines portugaises de la femme du chef étoilé. Et ça marche.
Quand je suis rentrée, j’ai repensé aux délicieuses cantines où j’allais manger pendant mon séjour à Lisbonne. En beaucoup plus chic naturellement.

Au menu ce jour là, on a opté pour la formule à 30 euros (l’autre est à 42 euros). Les plats étaient fantastiques.

On a commencé avec une entrée totalement impensable : « jus de concombre Hareng givré ». Plus mystérieux, y a pas ! En voyant ça sur le papier, j’étais curieuse de savoir quel goût ça avait. Quand le bol est arrivé à table, ça a été un grand moment d’émotion. On a d’abord pu admirer notre glace et puis on nous ajouté le jus de concombre. C’était aussi beau que bon. Surprenant au début (la glace au poisson, c’était une grande première !), mais ça se mangeait tout seul !

On a ensuite dégusté un carpaccio de tomates avec des amandes fraiches aussi beau que bon lui aussi. De loin, je voyais les cuisiniers préparaient l’assiette sans réussir à discerner quels aliments allaient composer le plat. Les tomates étaient tellement fines, c’était une véritable prouesse de réussir à tailler des choses aussi finement sans en faire de la purée !
(je n’oserais même pas m’aventure à essayer à la maison. Il faut des tomates de compétitions pour arriver à ce résultat là !)

Puis on a enchainé avec le « paleron de bœuf Black Angus Olive noire Citron Aubergine épicée ». En principe j’hésite toujours quand je vois de la viande dans les restaurants. J’en mange peu et surtout si c’est pas de la semelle, ça ne va pas.
Mais comme j’entends toujours des éloges du Black Angus, j’ai franchi le cap et j’ai mangé de la viande… Rosée ! (comme quoi tout arrive !)
Et là aussi ça a été un moment de pur bonheur. L’assiette était tellement belle que l’on n’osait pas la commencer… La viande était ultra tendre, la sauce fantastique, les beignets d’aubergine d’une finesse sans nom. Bref, la barre est vraiment montée encore plus haut à ce moment là !

Et le repas s’est achevé sur un merveilleux dessert.
Si il y a bien un moment important c’est bien celui là ! Si le dessert est mauvais, ça vient toujours tout gâcher. Mais bon avec le Chef Piège aux commandes, on prend très peu de risques !
La « pêche rôtie Amandes fraiches Groseilles Glace à l’huile d’olive à la vanille » a été le clou du déjeuner. La pêche était parfaite, la glace une découverte épatante.

Pour finir, avec le café de compétition que l’on a bu, on a eu droit au meilleur des cookies du monde certainement. Sorti à peine du four, ça a presque été la guerre à table pour avoir le dernier morceau !

Clover - J'ai testé Clover le nouveau restaurant de Jean-François Piège - Charonbelli's blog mode et beauté

Ce repas de tous les superlatifs m’a donné envie d’y retourner lors de mes prochaines escapades parisiennes. Un cadre hyper agréable, des plats surprenants, une équipe souriante et prévenante, un passage express du Chef Piège, tout était au rendez-vous pour passer un agréable moment !
Bref, une adresse à découvrir de toute urgence !

CLOVER, 5 rue Perronet, 75007 Paris
Ouvert du mardi au samedi au déjeuner de 12h30 à 14h00 et au dîner de 19h30 à 22h00
01.75.50.00.05

Article précédent Article suivant

Vous devriez également être intéressé par

1 commentaire

  • Reply Ameline 4 octobre 2015 at 12 h 46 min

    ça a l’air super sympa !

  • Laisser un commentaire

    Time limit is exhausted. Please reload the CAPTCHA.